Covid au Ghana : “Nos hôpitaux sont pleins”

Le Ghana a réimposé une interdiction des rassemblements festifs, culturels ou pour certains événements familiaux, sur fond d’augmentation du nombre des cas de Covid-19, a annoncé son président, dimanche 31 janvier.

“Jusqu’à nouvel ordre, les funérailles, les mariages, les concerts, les représentations théâtrales et les fêtes sont interdits”, a déclaré le président Akufo-Addo.

“Nos hôpitaux sont pleins et nous avons dû réactiver nos centres d’isolement”, a-t-il justifié.

Les écoles ont rouvert en janvier après une fermeture de dix mois.
Les frontières terrestres et maritimes sont fermées depuis mars, tandis que les plages, les boîtes de nuit, les cinémas et les pubs continuent d’être interdits d’accès.

Au 31 janvier, le Ghana avait au total enregistré 67.010 cas confirmés et 416 décès. (AFP)

TAGS