Covid en Afrique : Jusqu’à 190.000 morts en un an, redoute l’OMS

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a estimé jeudi 7 mai que “83.000 à 190.000 personnes en Afrique pourraient mourir du Covid-19 et 29 à 44 millions pourraient être infectées au cours de la première année”.

Un agent désinfecte un marché de Nairobi, au Kenya (Photo : Xinhua)

Tel serait le bilan de la pandémie “si les mesures de confinement échouent”, selon une nouvelle étude du bureau régional de l’OMS pour l’Afrique, indique un communiqué.

“Cette recherche, qui s’appuie sur la modélisation, porte sur 47 pays de la région africaine de l’OMS, soit une population totale d’un milliard d’habitants”, précise l’OMS.

Une épidémie prolongée sur plusieurs années

“Le modèle prévoit un taux de transmission plus lent, un âge plus bas des personnes atteintes de maladies graves et des taux de mortalité plus faibles que ceux observés dans les pays les plus touchés du reste du monde”, détaille l’OMS.

“Le taux de transmission plus faible suggère toutefois une épidémie plus prolongée sur quelques années, selon l’étude qui a également révélé que les petits pays africains situés à proximité de l’Algérie, de l’Afrique du Sud et du Cameroun étaient à haut risque si les mesures de confinement n’étaient pas priorisées”, selon l’OMS.

L’Afrique est pour le moment le continent le moins touché avec l’Océanie, avec 53.334 cas dont 2.065 morts.

Plusieurs pays ont pris des mesures de confinement qu’ils commencent à lever ou envisagent de lever.
Le Nigeria a ainsi levé le confinement de Lagos, la plus grande ville d’Afrique. L’Afrique du Sud a également allégé il y a une semaine son confinement.

TAGS