Covid : Le Niger rouvre ses frontières terrestres

Les frontières terrestres du Niger, fermées depuis mars 2020 pour éviter la propagation du nouveau coronavirus, sont rouvertes depuis jeudi, a annoncé le gouvernement dans un communiqué.

“L’analyse de la tendance épidémiologique de la Covid-19 montre que la situation est toujours sous contrôle”, assure le gouvernement.

Mais, au risque d’être “refoulés”, les passagers arrivant au Niger devront présenter un bulletin de test “négatif au Covid-19”, a expliqué un agent du ministère de la Santé.

Au départ du Niger, les voyageurs doivent aussi présenter un certificat de test négatif de moins de cinq jours, a-t-il précisé.

Le coût du test pour les voyageurs par la route est fixé à 5.000 FCFA (9 euros) contre 25.000 FCFA (46 euros) pour ceux qui prennent l’avion, comme dans tous les pays de Communauté économique des Etats ouest-africains (Cédéao).

Les autorités nigériennes avaient pris dès l’apparition des premiers cas en mars 2020 des mesures drastiques pour stopper la propagation du Covid-19: fermeture des frontières, état d’urgence, couvre-feu, fermeture des lieux de culte et des écoles, isolement de Niamey du reste du pays.

Certaines de ces mesures ont été progressivement levées, mais les frontières terrestres restaient fermées.

Le Niger est relativement peu touché par l’épidémie, avec 5.457 cas dont 193 décès, selon un bilan officiel.

Le ministère de la Santé a lancé mardi une “campagne de vaccination de masse”, pour encourager un maximum de personnes encore réticentes à se faire vacciner.

(AFP)

TAGS