Covid : Les bilans grimpent en Russie et sur le continent américain

Le nombre de morts du coronavirus a accéléré sa hausse vendredi en Russie et sur le continent américain pendant que l’Asie connaissait un regain d’inquiétudes.

Une patiente est transférée vers un hôpital de New York (Photo : Xinhua)

La Russie a enregistré un nouveau record quotidien de décès (232), portant
le total à 4.374 morts et 387.623 cas, troisième pays au monde le plus touché
derrière les Etats-Unis et le Brésil. Selon les données publiées vendredi,
l’épidémie semble stabilisée, avec 8.572 personnes testées positives en 24
heures, un niveau stable depuis une dizaine de jours.

Principal foyer épidémique russe, Moscou qui prévoit d’assouplir le
confinement à partir de lundi a révisé ses données d’avril pour répondre à des
soupçons de manipulation statistique, portant à 1.561 le nombre de morts en
lien avec le coronavirus dans la capitale.

Propagation rapide sur le continent américain

Sur le continent américain, le virus se propage toujours rapidement avec de
nouveau plus de 1.000 décès en 24 heures aux Etats-Unis et au Brésil.

Les Etats-Unis, qui ont franchi la barre des 100.000 décès, restent de loin
le pays le plus touché en nombre de cas (plus de 1,7 million) comme de décès
(101.621 dont 1.297 jeudi). La courbe est repartie à la hausse mercredi et
jeudi.

New York est la ville la plus touchée au monde mais la capitale Washington,
relativement épargnée, amorce vendredi une levée de restrictions.

Le Brésil a déploré jeudi, pour la sixième fois d’affilée, plus de 1.000
morts en 24 heures – 26.754 au total – avec un record quotidien de contaminations
(26.417) soit près de 440.000 au total. Les chiffres réels pourraient être
quinze fois pires, selon les scientifiques.

Le Chili et le Pérou ont enregistré jeudi soir de nouveaux records
nationaux, le premier en termes de décès (49), le second de contaminations
(5.874).

Certains s’en sortent mieux, comme la Bolivie qui annonce un
assouplissement du confinement à partir de lundi.

Au Proche-Orient, l’Iran qui a assoupli ses restrictions depuis mi-avril,
avertit d’une détérioration dans certaines régions et affiche la plus forte
hausse quotidienne des cas en près de deux mois (2.819 pour un total de
146.668).

Alertes en Asie

L’Asie, première frappée et qui semblait en voie d’être débarrassée du
virus, connaît deux alertes.

La Corée du Sud, souvent citée en exemple pour avoir jugulé la maladie, a
rétabli des restrictions alors qu’elle commençait à retrouver une vie normale
après avoir été en février le deuxième pays le plus touché après la Chine.

Après une flambée de cas jeudi, parcs et musées sont fermés pour deux
semaines et le nombre d’élèves accueillis dans la métropole de Séoul est
réduit.

Le Sri Lanka va réactiver dimanche des mesures ciblées de confinement,
après sa plus forte hausse quotidienne de cas, pour la plupart des Sri Lankais
revenant du Koweït et des marins d’une base près de Colombo. (AFP)

TAGS