Covid : L’évolution de la situation en Europe est “très préoccupante”

L’évolution de la pandémie de Covid-19 en Europe est “très préoccupante”, bien que la situation ne soit pas similaire à celle de mars-avril, a averti jeudi la branche européenne de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

L’entrée d’un musée à Paris (Photo : Xinhua)

“Le nombre de cas par jour augmente, les admissions à l’hôpital aussi. Le Covid est désormais la cinquième cause de décès et la barre des 1.000 décès par jour a été atteinte”, a affirmé le directeur de la branche Europe de l’OMS, Hans Kluge, lors d’une conférence de presse en ligne.

La plus forte progression

L’Europe a connu la progression la plus forte des cas (+44%) sur la planète la semaine passée. Le nombre de nouveaux cas quotidiens s’y est établi jeudi à plus de 150.000 contre 84.000 la semaine précédente.

Chez les pays ayant enregistré plus de 1.000 cas quotidiens pendant la semaine écoulée, la Suisse est celui où l’épidémie a progressé le plus (+146%, 1.771 nouveaux cas quotidiens). Viennent ensuite la Belgique (+125%, 6.235), la Pologne (+111%, 5.472), l’Italie (+106%, 6.172) et la Slovaquie (+78%, 1.214).

“Si nous enregistrons deux à trois fois plus de cas par jour par rapport au pic d’avril, nous observons toujours cinq fois moins de décès”, a toutefois souligné M. Kluge, insistant sur l’importance des nouvelles mesures qui viennent d’être prises à travers l’Europe pour ralentir la transmission du virus.

Nouvelles mesures

Une nouvelle série de mesures draconiennes est entrée en vigueur sur le Vieux continent.
A Londres, il est interdit depuis samedi de socialiser en intérieur avec des personnes extérieures à son foyer.

En France, un couvre-feu est entré en vigueur dans une dizaine de grandes villes, dont Paris et sa banlieue.

De nouvelles restrictions sont également imposées à Varsovie et d’autres grandes villes de Pologne considérées comme “zones rouges”: les collèges et lycées seront fermés et pratiqueront l’enseignement à distance, les restaurants devront fermer à 21h, les cérémonies de mariage seront interdites et le nombre de personnes admises dans les magasins, les transports publics et les offices religieux sera limité.

En Belgique, un couvre-feu est mis en place de minuit à 5h du matin, et tous les cafés et restaurants du pays devront fermer lundi pour au moins un mois.

“Ce sont des réponses appropriées et nécessaires à ce que nous disent les données: la transmission et les sources de contamination se produisent dans les maisons et les lieux publics intérieurs, et chez les personnes qui respectent mal les mesures d’autoprotection”, a indiqué M. Kluge.

Pour autant, il ne doit pas être question de généraliser à nouveau un confinement, selon l’OMS.
“La situation n’était pas durable. Nous ne pouvons pas avoir indéfiniment un confinement comme celui de mars, qui a été une mise à l’arrêt. La pression et les dommages collatéraux sur les gens étaient trop élevés”, a-t-il dit.

Notamment, “tout doit être fait pour garder ouvertes les écoles”, a plaidé le responsable onusien. (Le JD avec agences)

TAGS