Développer l’agroforesterie pour éviter les dangers de la monoculture

Le Fonds international pour le développement agricole (FIDA) souhaite encourager l’agroforesterie en Afrique, technique associant l’implantation d’arbres, de cultures ou d’animaux sur une même parcelle, pour éviter les désavantages des monocultures, notamment dans le secteur du palmier à huile.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com