Ethiopie : Amnesty appelle le prix Nobel à “plus de réformes”

Le prix Nobel de la paix décerné vendredi 11 octobre au Premier ministre réformateur éthiopien Abiy Ahmed doit encourager ce dernier à entreprendre “plus de réformes pour les droits humains” dans le deuxième pays le plus peuplé d’Afrique, a estimé Amnesty International.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés
TAGS