Liban : L’aide internationale s’accroît

Plusieurs pays ont annoncé dimanche, lors d’une
visioconférence internationale, une aide à la population libanaise pour faire
face à la terrible explosion qui a ravagé Beyrouth mardi.

Au total, 252,7 millions d’euros d’aide – immédiate ou mobilisable à brève
échéance – ont été collectés pour porter secours aux victimes de l’énorme
déflagration de mardi à Beyrouth, qui a fait au moins 158 morts, 6.000
blessés, des dizaines de disparus et des centaines de milliers de sans-abri, a
précisé la présidence française qui organisait la conférence.

Ces pays ont annoncé que cette aide serait versée « directement » à la
population et dans « la transparence ».
« Les participants ont convenu que leur assistance devrait (…) être bien
coordonnée sous l’égide des Nations unies et fournie directement à la
population libanaise, avec le maximum d’efficacité et de transparence », ont
déclaré les représentants d’une trentaine de pays, dont Donald Trump et
Emmanuel Macron, dans un communiqué à l’issue de la réunion.

Voici les premières contributions dévoilées:

La capitale libanaise Beyrouth a été déclarée ville sinistrée (Photo : Xinhua)

– France: Paris a mis en place un pont aérien et maritime qui va permettre
d’envoyer plus de 18 tonnes d’aide médicale et près de 700 tonnes d’aide
alimentaire. Paris a également dépêché des matériaux de reconstruction et des
experts pour identifier les causes de la catastrophe.

– Union européenne: nouveau financement de 30 millions d’euros « afin de
répondre aux besoins les plus pressants » des habitants de Beyrouth, en plus
des 33 millions déjà annoncés jeudi. « En ces heures critiques, l’UE fournit
des abris, des soins de santé d’urgence, de l’eau et des installations
sanitaires, ainsi qu’une aide alimentaire », a indiqué le commissaire chargé de
la gestion des crises, Janez Lenarcic, qui a participé à la visioconférence.

Le nouveau financement humanitaire de l’UE sera acheminé à travers les
agences des Nations unies, les ONG et les organisations internationales.

– Pays du Golfe: l’émir du Qatar, cheikh Tamim ben Hamad Al-Thani, a
annoncé une aide d’urgence de 50 millions de dollars et indiqué que la
contribution « à la reconstruction de Beyrouth » serait fixée « dans les
prochains jours ».

Le Koweit débloque environ 40 millions de dollars.

– Etats-Unis: sans donner de chiffres, Donald Trump a annoncé que son pays
était « désireux de continuer à fournir une aide au peuple libanais ». Les Etats-Unis avaient déjà annoncé  l’envoi de 15 millions de dollars de nourriture et de médicaments.

– Royaume-Uni: aide de 20 millions de livres, en plus des cinq déjà
annoncés pour le soutien d’urgence, notamment via la Croix Rouge britannique.
Londres a notamment envoyé à Beyrouth une équipe médicale et des experts en
aide humanitaire tandis qu’un navire de la Royal Navy, le HMS Enterprise, y
est attendu.

– Autres pays:
L’Espagne va envoyer mardi un avion de l’armée avec du matériel médical et
des équipements pour les sans-abri. Elle donnera 10 tonnes de blé.
La Norvège porte son aide à 70 millions de couronnes (6,5 millions
d’euros), le Danemark débloque environ 20 millions d’euros et la Suisse quatre
millions de francs suisses (3,7 millions d’euros). Outre une aide de 5
millions d’euros, Chypre met à disposition son aéroport et ses ports, proches
du Liban.
Le Brésil va envoyer des médicaments et du matériel médical par avion, puis
4.000 tonnes de riz par bateau, a annoncé le président Jair Bolsonaro durant
la conférence.