Face à la menace jihadiste, le Burkina entend réformer son système de défense

Le Burkina Faso, en proie à des violences jihadistes depuis 2015, entend réformer son système de défense pour mieux y faire face, a annoncé vendredi le ministre délégué à la Défense nationale, le général Aimé Barthélémy Simporé.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com
TAGS