Face à l’urgence, la CITES renforce la protection des animaux sauvages

La girafe ou encore le requin mako, parmi d’autres espèces, ont fait leur entrée à la CITES, qui régit le commerce international des espèces sauvages, au terme d’une réunion à Genève marquée par la colère de plusieurs pays africains.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com
TAGS