Gaz lacrymogènes contre des migrants sur l’île grecque de Samos

La police a utilisé jeudi 19 décembre des gaz lacrymogènes pour disperser des demandeurs d’asile protestant contre leurs conditions d’accueil dans le camp surpeuplé de l’île grecque de Samos, a rapporté l’agence de presse grecque ANA.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com
TAGS