Guerre au Yémen : 60% des décès sont dus aux conséquences indirectes du conflit

Près de 60% des décès causés par la guerre au Yémen, soit environ 227.000 personnes, sont dus aux conséquences indirectes du conflit, telles que le manque d’eau potable, la faim et les maladies, a révélé mardi dans un rapport le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD).

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com
TAGS