Guinée : Arrestations d’opposants après la présidentielle

Le vice-président du principal parti d’opposition en Guinée a été arrêté mercredi 11 novembre sur ordre de la justice qui recherche activement d’autres opposants dans le cadre d’une opération lancée après les troubles autour de la récente présidentielle, a indiqué sa famille.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com
TAGS