Guinée : Les voyants “au rouge” pour les droits humains

Manifestants tués par dizaines, opposition réprimée, impunité policière… les violations des droits humains se multiplient ces dernières années en Guinée et menacent de s’aggraver avec la prochaine présidentielle, s’alarme Amnesty International.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com
TAGS