Guinée : Marche de femmes contre un troisième mandat d’Alpha Condé

Des centaines de femmes opposées à un troisième mandat du président guinéen Alpha Condé ont défilé mercredi 23 octobre à Conakry, au lendemain de la condamnation des principaux initiateurs des manifestations qui agitent la Guinée depuis une semaine et qui ont fait une dizaine de morts.

Environ 400 femmes, majoritairement vêtues de blanc, ont entamé en fin de matinée une marche, entre Hamdallaye, quartier populaire de Conakry et fief de l’opposition, et l’esplanade du Stade du 28-Septembre.

“Mort aux assassins de nos enfants”

Des manifestantes scandaient des slogans tels que “Mort aux assassins de nos enfants” et “Justice pour nos martyrs”, ou portaient des pancartes où l’on pouvait notamment lire “Libérez nos leaders injustement condamnés”.

“Nous marchons contre ces tueries et demandons à M. Alpha Condé de partir maintenant”, a expliqué une des manifestantes.

Le Front national pour la défense de la Constitution (FNDC), dont se réclament les manifestantes, a appelé à manifester et à paralyser l’économie depuis le 14 octobre pour faire obstacle à un éventuel troisième mandat du président Condé en 2020.

Le FNDC a annoncé une nouvelle “grande marche pacifique” jeudi – qui a été autorisée – pour faire échouer le projet prêté au président Condé de briguer sa propre succession en 2020 et de changer à cette fin la Constitution, qui l’empêche de concourir à un troisième mandat. (AFP)

TAGS