Hong Kong : La Chine va sanctionner des ONG américaines

Le gouvernement chinois compte sanctionner plusieurs organisations américaines qu’il accuse de soutenir les émeutes à Hong Kong, a annoncé lundi 2 décembre la porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Hua Chunying.

Des manifestants à Hong Kong (Photo : Xinhua)

Le gouvernement chinois va “imposer des sanctions aux ONG qui se sont mal comportées” à Hong Kong, a annoncé Mme Hua, sans préciser en quoi consisteraient ces sanctions.

Parmi ces associations figurent des organisations actives dans le domaine des droits de l’homme, comme Human Rights Watch (HRW), Freedom House, National Endowment for Democracy
(NED), National Democratic Institute for International Affairs (NDI) et International Republican Institute (IRI).

La porte-parole a évoqué “de nombreux faits et preuves” montrant “des responsabilités majeures” de ces ONG dans les émeutes.

Par ailleurs, Pékin a décidé d’interdire aux navires et avions militaires américains de faire escale à Hong Kong.

La semaine dernière, le régime communiste avait annoncé qu’il prendrait des mesures de représailles à la signature par le président américain de la “loi de 2019 sur les droits humains et la démocratie à Hong Kong”, qui menace de suspendre le statut économique spécial accordé par Washington à l’ancienne colonie britannique si les droits des manifestants ne sont pas respectés.

“La Chine appelle les Etats-Unis à corriger leur erreur et à cesser de s’ingérer dans les affaires de Hong Kong ou dans les autres affaires intérieures de la Chine par quelque parole ou acte que ce soit”, a ajouté Mme Hua.

Des manifestants pro-démocratie défient depuis six mois le régime communiste dans les rues de Hong Kong. (Agences)

TAGS