“Ils ont vérifié les identités puis tiré” : le témoignage d’un rescapé de la dernière tuerie au Mali

Les assaillants les accusaient d’avoir collaboré avec l’armée malienne, ils les ont “identifiés”, “mis à part” puis ils les ont “tués devant nous”: agent de sécurité à Bamako, Abdoulaye Goro, rescapé de la dernière tuerie qui a visé les villages de Gangafani et de Yoro, près de la frontière burkinabè, dans le centre du Mali.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com