11 morts dans des inondations à Djibouti

Onze personnes ont trouvé la mort dans des pluies diluviennes qui se sont abattues sur la capitale djiboutienne et ses environs, ont annoncé des sources hospitalières, mardi 25 novembre.

Une mère et ses quatre enfants ont été tués dans l’effondrement de leur habitation à Balbala, principale banlieue de la capitale. Grièvement blessé, le père est décédé à l’hôpital. Cinq autres Djiboutiens sont morts le week-end précédent.

Depuis jeudi 21 novembre, le pays est confronté à de fortes inondations causées par des pluies torrentielles qui ont contraint le gouvernement à déclencher le plan ORSEC (Organisation de la réponse de sécurité civile).

Les autorités de Djibouti ont pris en charge 3.500 sinistrés.

Plusieurs sites d’évacuation et d’hébergement provisoires ont été aménagés, où sont distribués des repas chauds, des ustensiles ménagers et des rations alimentaires.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a fait don de kits de médicaments d’urgence, 30.000 litres d’eau potable et 30.000 moustiquaires.

L’Unicef a remis 25 pompes de drainage, et l’Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD) a débloqué une enveloppe de 50.000 dollars.

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a aussi annoncé une aide à 700 enfants.

En 2004, des pluies torrentielles similaires avaient causé la mort d’au moins 30 personnes dans la capitale. (Xinhua)

TAGS