Inondations au Congo : 50.000 personnes sinistrées

Au moins 50.000 personnes sont affectées par des inondations provoquées par des fortes pluies, le long du fleuve Congo, conduisant le gouvernement congolais à décréter “l’état de catastrophe naturelle et d’urgence humanitaire”.

“Les données, collectées par le ministère en charge de l’action humanitaire (…) précisent qu’environ 50.000 personnes, qui se trouvent dans les localités les plus impactées, à savoir celles situées le long du fleuve Congo, sont en état de détresse”, a déclaré jeudi 21 novembre le ministre de la Communication, Thierry Moungalla, rendant public un compte rendu du Conseil des ministres.

Trois morts

Ces inondations ont occasionné des pertes en vies humaines, sans que les autorités ne précisent combien, ainsi que des dégâts matériels importants.

Dans sa livraison du jour, le quotidien pro-gouvernemental Les Dépêches de Brazzaville a fait état de trois morts ces derniers jours dans la seule capitale.

“D’énormes pertes de moyens de subsistance des populations (plantations, bétail, volailles, réserves alimentaires) et la recrudescence de certaines maladies” ont été aussi enregistrées, a ajouté M. Moungalla.

“Compte tenu de l’ampleur de cette situation, le gouvernement de la République déclare l’état de catastrophe naturelle et d’urgence humanitaire dans les départements de la Likouala, de la Cuvette (nord) et des Plateaux. (centre)”, a annoncé le ministre. (AFP)

TAGS