Inondations : 71 morts, le Niger appelle à l’aide internationale

Le gouvernement nigérien a demandé jeudi 10 septembre le soutien de la communauté internationale pour venir au secours des milliers de victimes des inondations qui ont fait 71 morts à travers le pays.

Le gouvernement “déploie tous les efforts à sa disposition, mais devant l’ampleur du phénomène, nous sommes obligés de faire appel à votre solidarité”, a déclaré le Premier ministre Brigi Rafini lors d’une rencontre avec les représentants d’organisations internationales et du corps diplomatique.

Selon le bilan officiel, les fortes précipitations enregistrées depuis le début de la saison des pluies en juin ont fait à ce jour 71 morts, 35.915 sinistrés et près de 33.000 habitations détruites dans 714 localités situées dans 48 des 63 départements du pays.

Les régions les plus touchées sont Maradi (centre-sud), Tahoua et Tillabéri (ouest), Dosso (sud-ouest) et Niamey, mais le nord désertique n’est pas non plus épargné par ces intempéries.

Dans la capitale, Niamey, tous les quartiers riverains du fleuve Niger, la principale université publique du pays, le centre hospitalier universitaire, ainsi que plusieurs quartiers de la périphérie sont inondés.

“La situation est très dynamique à l’heure où je vous parle, les chiffrent continuent de grimper”, a indiqué le directeur général de la Protection civile, Boubacar Bako.

Le Premier ministre a demandé à ses interlocuteurs de “ venir au secours de milliers de populations qui sont dans le stress, qui sont dans le désarroi”.

TAGS