Inondations : Pyongyang n’acceptera aucune aide extérieure par crainte du Covid

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un a déclaré que son pays refuserait toute aide étrangère à la suite d’importantes inondations enregistrées dans le pays, et ce, par crainte d’importation du coronavirus.

La décision a été prise jeudi 13 août lors du Comité central du Parti des travailleurs de Corée (PTC), a rapporté l’agence de presse officielle KCNA le lendemain.

L’aggravation de la situation du coronavirus dans le monde ne permet pas d’“autoriser une quelconque assistance extérieure pour les dégâts causés par les inondations”, a affirmé M. Kim.

Selon KCNA, plus de 39.000 hectares de rizières ont été endommagés par les inondations dues à de fortes pluies depuis le 1er août, tandis que 16.680 maisons et 630 bâtiments publics ont été inondés ou détruits à travers la Corée du Nord.

Lors de cette réunion, Kim Jong Un a également annoncé la levée des mesures de confinement de la ville de Kaesong (sud), imposées le 24 juillet après qu’officiellement un transfuge revenu de Corée du Sud eut présenté des symptômes de coronavirus. Mais les médias officiels ont assuré par la suite qu’il n’y avait pas eu le moindre cas d’infection dans le pays.

TAGS