Inquiété pour ses travaux sur le paludisme, un chercheur congolais se réfugie en France

Un chercheur congolais a fait part de son intention de demander l’asile en France, après avoir été inquiété en raison de ses travaux sur un traitement alternatif du paludisme.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com
TAGS