Insécurité alimentaire aigüe chez la moitié des Centrafricains

Près de la moitié de la population de la Centrafrique est en situation d’“insécurité alimentaire aigüe” aggravée par le coronavirus, estime le Bureau de coordination des affaires humanitaires (OCHA) des Nations unies.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com
TAGS