Insécurité en RDC : L’OMS évacue plusieurs agents anti-Ebola de Beni

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déplacé une partie de ses équipes de lutte contre Ebola à Beni, dans l’est de la RDC, au lendemain de manifestations de colère qui ont fait au moins quatre morts.

Réunion avec des agents de santé à Beni (Photo : OMS)

“La sécurité à Beni s’est [clairement] détériorée au cours des derniers jours” après des manifestations de colère de la population contre les violences, a déclaré mardi 26 novembre un porte-parole de l’OMS, Christian Lindmeier, lors d’un point de presse à Genève.

Il a expliqué que l’OMS avait dû transférer vers Goma 49 de ses 120 employés présents à Beni, précisant que le personnel resté sur place tente de poursuivre les opérations de lutte contre l’épidémie.

Au total 77 civils ont été tués depuis le 5 novembre à Beni et ses environs, dans le Nord-Kivu, selon le décompte du Groupe d’Etude du Congo (GEC) de l’Université de New York. La conférence épiscopale (Cenco) avance le chiffre de 80 morts.

Lundi, des bureaux de l’ONU ont été partiellement incendiés par des manifestants.

“La violence doit cesser. Elle est très préjudiciable à la riposte contre Ebola”, a appelé M. Lindmeier. (AFP)

TAGS