Kenya : HRW dénonce la brutalité de la police pendant le couvre-feu

Human Rights Watch (HRW) a accusé la police kényane, mercredi 22 avril, de la mort d’au moins six personnes et d’en avoir frappé et racketté d’autres pendant le couvre-feu nocturne mis en place pour freiner la propagation du coronavirus.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com
TAGS