La baisse des dons, “une peine de mort” contre le Yémen, selon l’ONU

Les promesses de dons “décevantes” pour assurer une aide au Yémen, pays ravagé par la guerre et au bord de la famine, équivalent à une “peine de mort”, a regretté lundi 1er mars l’ONU à l’issue d’une conférence internationale où elle a récolté seulement 1,7 milliard de dollars, sur les 3,85 milliards espérés.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com
TAGS