La Banque mondiale plaide pour une annulation de la dette de certains pays pauvres

Certains pays pauvres devront bénéficier de l’annulation de leur dette publique pour éviter le pire du fait de la récession historique que devrait connaître le monde cette année, a estimé jeudi 16 avril le président de la Banque mondiale David Malpass.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com
TAGS