La Banque mondiale va investir 15 milliards de dollars dans le “capital humain”

La Banque mondiale veut investir 15 milliards de dollars sur trois ans pour réduire la mortalité infantile et renforcer l’éducation, espérant ainsi augmenter la productivité des travailleurs africains.

Le Plan pour le capital humain en Afrique de la Banque mondiale a pour objectif de réduire la mortalité infantile en vue de sauver 4 millions de vies, prévenir les retards de croissance chez 11 millions d’enfants et renforcer les acquis d’apprentissage des filles et des garçons en âge d’aller à l’école de 20% d’ici 2023, détaille un communiqué de l’institution publié jeudi 11 avril.

La Banque espère ainsi accroître la productivité des travailleurs africains de 13%.

“Empêcher un enfant de réaliser son potentiel est non seulement fondamentalement injuste, mais limite également la croissance des économies”, a déclaré le vice-président de la Banque mondiale pour la région Afrique, Hafez Ghanem. (Xinhua)