La Centrafrique manque de fonds pour ses élections

L’émissaire de l’ONU pour la Centrafrique, le Sénégalais Mankeur Ndiaye, s’est inquiété vendredi 25 octobre devant le Conseil de sécurité des Nations unies d’un manque de ressources pour l’organisation dans les délais des élections présidentielle et législatives prévues fin 2020 dans ce pays.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com
TAGS