La CPI confirme les charges à l’encontre d’un jihadiste malien et engage son procès

La Cour pénale internationale (CPI) a confirmé lundi 30 septembre les charges de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité à l’encontre d’un jihadiste malien, accusé d’avoir participé à la démolition du patrimoine à Tombouctou, et a annoncé l’ouverture de son procès.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com
TAGS