La CPI ordonne des réparations pour les victimes d’un ex-chef de guerre congolais

La Cour pénale internationale (CPI) a fixé lundi à 30 millions de dollars le montant des réparations aux victimes du criminel de guerre congolais Bosco Ntaganda, condamné en 2019 à 30 ans de prison.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com
TAGS