La CPI réduit la peine de prison d’un jihadiste malien

La Cour pénale internationale (CPI) a réduit jeudi de deux ans la peine de prison du jihadiste malien Ahmad Al Faqi Al Mahdi, condamné en 2016 pour son rôle dans la destruction des mausolées protégés à Tombouctou.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com

 

TAGS