La crise liée au Covid favorise le “terrorisme”, selon le roi de Jordanie

Le roi Abdallah II de Jordanie a estimé jeudi que les inégalités et la crise économique suscitées par la pandémie de Covid-19 étaient un terrain fertile pour l’épanouissement du “terrorisme”.

“L’accroissement des inégalités et l’approfondissement de la crise née de la pandémie vont favoriser les efforts de recrutement menés par les groupes Etat Islamique (EI), Boko Haram (au Nigeria, ndlr), les shebab (en Somalie) et Al-Qaïda”, a affirmé le souverain hachémite.

Il prenait la parole en visioconférence lors d’un séminaire organisé par le Brookings Institution, think tank basé à Washington. L’objectif de ces rencontres est de réunir des dirigeants et experts pour discuter des priorités pour la nouvelle administration américaine au Moyen-Orient et en Afrique du Nord.

“Avoir concentré notre attention et nos ressources contre la pandémie nous a distraits de la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme. Or la guerre n’est pas terminée”, a ajouté le souverain.

Concernant le conflit israélo-palestinien, il a insisté une nouvelle fois sur le fait que “l’occupation (israélienne des territoires palestiniens, ndlr) et la paix ne pouvaient pas coexister”.

(AFP)

TAGS