La fièvre de Lassa fait 103 morts au Nigeria

Le bilan du dernier cycle de l’épidémie de fièvre de Lassa au Nigeria est passé à 103 morts, avec un taux de létalité de 17,6%, a déclaré mardi 25 février le Centre de contrôle des maladies du Nigeria (NCDC).

Ce taux est inférieur aux 21,1% enregistrés au cours de la même période en 2019, ont indiqué les autorités sanitaires dans un communiqué.

La fièvre de Lassa serait transmise lorsque la salive, l’urine ou les excréments du rat entrent en contact avec les humains. Dans certains cas, elle présente des symptômes similaires à ceux du paludisme.

Depuis le début de l’épidémie en janvier dernier, au moins 26 Etats du Nigeria, y compris son centre économique Lagos, ont été touchés par la maladie.

Des données épidémiologiques récentes montrent que la fièvre de Lassa apparaît généralement dans le pays pendant la saison sèche, entre janvier et avril. (Xinhua)

TAGS