La France alerte ses ressortissants au Bénin sur des risques d’enlèvement

Le gouvernement français a alerté ses ressortissants au Bénin sur des risques d’enlèvement dans les zones frontalières du Burkina Faso, vendredi 13 décembre.

“En raison de possibles incursions de groupes armés et du risque d’enlèvement, il est formellement déconseillé de se rendre dans les zones frontalières du Burkina Faso, y compris les parcs nationaux de la Pendjari et du W, et les zones cynégétiques mitoyennes du parc de la Pendjari et de l’Atakora”, peut-on lire sur le site Internet du ministère français des Affaires étrangères.

Par ailleurs, avertit la même source, “les zones frontalières du Nigeria sont affectées par des trafics. Les voyageurs dans la région peuvent être exposés à des risques d’agressions violentes. Il est déconseillé sauf raison impérative de séjourner dans la zone comprise entre la Route Nationale Inter-Etats (RNIE) n°2 et la frontière nigériane de Tchaourou à Malanville”. (Xinhua)

TAGS