La moitié de la population du Karabakh déplacée par les combats avec l’Azerbaïdjan

La moitié de la population du Nagorny Karabakh, soit 70 à 75.000 personnes, a été déplacée par les combats entre ce territoire séparatiste peuplé d’Arméniens et l’Azerbaïdjan, a indiqué mercredi le médiateur de cette république autoproclamée.

(Photo : Xinhua)

“Selon nos estimations préliminaires, environ 50% de la population a été déplacée, dont 90% des femmes et des enfants”, a rapporté Artak Belgarian, le médiateur qui est chargé des questions de défense des droits des civils en temps de guerre.

De “70.000 à 75.000 personnes ont été déplacées soit à l’intérieur d’Artsakh (le nom arménien du Nagorny Karabakh, ndlr), ou alors sont devenues des réfugiés, se déplaçant vers d’autres lieux sûrs” hors des frontières du territoire, a-t-il dit.

Le Nagorny Karabakh est peuplé d’environ 140.000 habitants, à 99% des Arméniens ethniques. Les autorités locales et l’Arménie accusent l’Azerbaïdjan, depuis la reprise des hostilités le 27 septembre, de viser les civils, en particulier à Stepanakert, la capitale, peuplée d’ordinaire de 50.0000 personnes.

Cette ville est visée, plus particulièrement depuis vendredi, par des tirs répétés de roquettes, ayant forcé la majorité de la population à la fuite et ceux qui sont restés à se terrer dans les caves. (AFP)

TAGS