La Russie de Poutine, une “dictature” toujours plus répressive, selon l’ONG menacée Memorial

La menace de dissolution pesant sur l’ONG Memorial, pilier de la défense des droits humains en Russie, témoigne de la “brusque” accélération de la dérive dictatoriale du régime de Vladimir Poutine, juge une membre fondatrice de l’organisation.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com
TAGS