Le Bangladesh accuse la Birmanie et les ONG de ne pas vouloir rapatrier les Rohingyas

La Première ministre du Bangladesh Sheikh Hasina a imputé à Rangoon et aux organisations humanitaires la responsabilité des retards dans le départ des réfugiés rohingyas, les accusant de s’opposer à leur rapatriement en Birmanie.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com