Le Burundi menace de couper les liens avec l’envoyé spécial de l’ONU

Le Burundi a menacé de couper les liens avec Michel Kafando, l’envoyé spécial de l’ONU pour le pays, dénonçant les ingérences étrangères dans les élections qui doivent avoir lieu en 2020, ont indiqué des diplomates onusiens, jeudi 30 mai.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com