Le CICR en déficit de 200 millions d’euros

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a lancé un appel pour combler son déficit budgétaire qui s’élève à 200 millions d’euros pour 2019, faute de quoi l’organisation devra limiter ses activités, a-t-elle annoncé lundi 27 mai.

Distribution de vivres en Syrie (Photo : CICR/Archives)

“Ce déficit de financement atteint un niveau alarmant et sans précédent (…) Le CICR fait appel à ceux qui le soutiennent pour l’aider à pallier ce manque de fonds”, écrit-il dans un communiqué.

“Des millions de personnes dépendent aujourd’hui de l’eau potable, de la nourriture et de l’aide médicale que nous fournissons notamment en Syrie, en Ukraine et en République démocratique du Congo”, a déclaré le directeur des opérations du CICR, Dominik Stillhart.

“Plus de 500.000 hommes, femmes et enfants pris au piège dans les zones de conflit risquent de ne plus recevoir d’aide alimentaire, et plus de trois millions pourraient être privés d’accès à l’eau potable si le Comité international de la Croix-Rouge ne réunit pas les fonds – 225 millions de francs suisses (environ 200 millions d’euros) – requis d’urgence pour combler le déficit du budget 2019”, poursuit le communiqué.

“Faute de cet apport financier, une quarantaine de structures médicales soutenues ou gérées par le CICR sont menacées de fermeture partielle ou complète. Les patients en détresse se trouveraient alors dans une situation extrêmement dangereuse. Nous devons sortir de cette impasse budgétaire”, a insisté M. Stillhart.

Le budget opérationnel du CICR pour 2019 a été fixé à près de 1,9 milliard de francs suisses (environ 1,7 million d’euros), 93,5% de ce montant étant directement affecté au financement des activités sur le terrain, souligne l’organisation. (Le JD)