Le Covid-19 risque d’aggraver la faim et la malnutrition en Afrique

La pandémie de Covid-19 risque de saper la capacité de nombreux pays africains à nourrir leurs populations, au moment où les activités agricoles connaissent de multiples perturbations, a alerté l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Distribution de nourriture à Pikine, au Sénégal, le 28 avril (Photo : Xinhua)

“Le Covid-19 se répand en Afrique dans un contexte inquiétant de faim et de sous-alimentation, qui pourrait s’aggraver car le virus menace les moyens de subsistance et l’épargne des ménages”, a déclaré Rebecca Moeti, directrice régionale du bureau de l’OMS pour l’Afrique, jeudi 14 mai.

“La faim et la malnutrition accroissent la vulnérabilité aux maladies, dont les conséquences pourraient être considérables si elles n’étaient pas correctement prises en compte”, a-t-elle ajouté.

La pandémie a accentué les pénuries

Les statistiques de l’OMS indiquent qu’une personne sur cinq en Afrique est sous-alimentée tandis que 30% des enfants de moins de cinq ans sur le continent connaissent un retard de croissance.
Près de 73 millions de personnes sont actuellement en situation d’insécurité alimentaire en Afrique subsaharienne.

Selon l’OMS, la pandémie a aggravé les pénuries alimentaires en Afrique, les mesures de confinement telles que le verrouillage des pays, les couvre-feux et la distanciation physique ayant entravé le stockage, la transformation et le transport des aliments.

“Alors que les pays commencent à assouplir leur confinement, des services de santé essentiels doivent être proposés pour relever les défis posés par la malnutrition”, a conseillé Mme Moeti.

Les gouvernements doivent fournir une assistance aux ménages en situation d’insécurité alimentaire et veiller à ce que les structures médicales soient en mesure de fournir des soins dédiés aux malades du Covid-19 en état de sous-nutrition, a-t-elle encore suggéré.

TAGS

Recevez notification de chaque nouvel article posté sur notre site en utilisant gratuitement notre lien RSS

Rendez-vous sur notre page RSS

ou copiez sur votre messagerie le lien : www.lejournaldudeveloppement.com/feed