Le Mali quitte le G5 Sahel, “instrumentalisé par l’extérieur”

La junte au pouvoir au Mali a annoncé dimanche 15 mai quitter le G5 Sahel et sa force antijihadiste, une organisation qu’elle accuse d’être “instrumentalisée” par l’“extérieur” et dont elle est empêchée d’assurer la présidence pour, selon Bamako, mieux l’isoler.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com
TAGS