Le Niger cherche 383 millions de dollars pour 2019

Le Premier ministre du Niger Brigi Rafini a lancé vendredi 1er février un appel de fonds de 383 millions de dollars pour assister 1,6 million de personnes “extrêmement vulnérables”, en 2019.

Deux jeunes femmes transportent de l’eau dans un centre de déplacés à Diffa (Photo : Unicef/Archives)

“La stratégie humanitaire de cette année vise l’atteinte de trois objectifs stratégiques principaux sur une période de trois ans, axés sur le renforcement de la protection de la population civile vulnérable, l’intervention d’urgence pour sauver des vies, l’amélioration des conditions de vie ainsi que la restauration et le renforcement des moyens de subsistance”, a détaillé le gouvernement nigérien dans un communiqué.

Un total de 209 projets portés par 59 organisations humanitaires – dont 94 projets pour la région de Diffa et 84 projets pour les régions de Tahoua et Tillabéri – ont été retenus pour être financés, ajoute le document.

Ces trois régions, théâtre de nombreuses incursions de groupes jihadistes, rassemblent 50% des personnes dans le besoin, note l’ONU.

“La détérioration constante de la situation sécuritaire” y a accentué le déplacement des populations, provoquant un accroissement des besoins humanitaires, explique l’ONU.

Diffa abrite plus de 300.000 réfugiés et déplacés de Boko Haram, dont des milliers vivent aux dépens d’une population locale déjà très pauvre, d’après les ONG. Tillabéri et Tahoua accueillent quelque 52.000 déplacés depuis janvier 2018 alors qu’elles hébergent depuis 2012 plus de 57.405 réfugiés maliens.

“Pour l’année 2019, l’analyse des besoins humanitaires révèle que 2,3 millions de personnes, soit 10,4% de la population du Niger, ont besoin d’une assistance humanitaire”, précise un communiqué du bureau de l’ONU à Niamey. (Le JD)