Le Niger lance une campagne contre le paludisme

Le ministère nigérien de la Santé a lancé lundi 13 juillet une campagne de chimioprévention du paludisme qui cible environ quatre millions d’enfants âgés de 3 à 59 mois.

Couplée au dépistage de la malnutrition, cette campagne va se dérouler en quatre passages de cinq jours chacun, de juillet à octobre, et couvrira 61 districts sanitaires du pays, a indiqué le ministre de la Santé Idi Illiassou Mainassara. “Il s’agit de comprimés à prendre pendant trois jours”, a-t-il précisé.

Au Sahel, a rappelé M. Mainassara, “le paludisme demeure la principale cause de mortalité et de morbidité chez les enfants de moins 5 ans, et le pic épidémique de la maladie survient pendant les périodes de fortes pluies (juillet-septembre) et coïncide également avec le pic de la malnutrition”.

Chaque année, le Niger enregistre près de trois millions de cas de paludisme dans ses formations sanitaires avec plus de 3.000 décès.

TAGS