Le Rwanda impose à nouveau un confinement total sur sa capitale

La capitale du Rwanda, Kigali, est à nouveau confinée depuis mardi 19 janvier en raison d’une augmentation des infections au coronavirus.

Le gouvernement du président Paul Kagame a annoncé lundi soir interdire
tous les “mouvements inutiles” dans et en dehors de la capitale pour une durée
de 15 jours.

Ce pays de 12 millions d’habitants a enregistré environ 11.500 cas de
Covid-19 et près de 150 morts depuis le début de l’épidémie.

La récente progression des cas a principalement touché Kigali, qui totalise
61% des infections depuis début janvier, d’après les statistiques du ministère
de la Santé.

Selon un communiqué du gouvernement, tous les mouvements nécessitent
désormais une autorisation de la police; les commerces non-essentiels,
églises, écoles et universités sont fermés; et le couvre-feu est maintenu dans
tout le reste du pays à partir de 18h.

Le Rwanda a été l’un des premiers pays africains à imposer un confinement
total en mars 2020 et a maintenu un couvre-feu nocturne, dont les horaires ont
évolué en fonction de l’évolution de l’épidémie, ainsi que des restrictions
d’ampleur variable sur les transports.

Les groupes de défense des droits ont accusé la police et l’armée
d’utiliser la pandémie, ainsi que les mesures mises en place pour lutter
contre elle, comme couverture pour perpétrer des abus et cibler des critiques
du régime. (AFP)

TAGS