Le Zimbabwe veut vendre son stock d’ivoire pour payer ses réserves d’éléphants

Le Zimbabwe envisage de se retirer de l’accord qui interdit le commerce des espèces animales menacées afin de vendre le très rémunérateur stock d’ivoire dont il aurait tant besoin pour entretenir ses parcs.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com

TOUTE L’ACTUALITE NATURE-ENVIRONNEMENT