Les Camerounais boudent les moustiquaires

Le ministre camerounais de la Santé publique, Malachie Manaouda, a déploré mercredi que beaucoup de ses compatriotes soient réfractaires à l’utilisation des moustiquaires imprégnées, livrées gratuitement par l’Etat dans le cadre de la lutte contre le paludisme.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com

TAGS