Les droits de l’homme menacés au Brésil, juge Amnesty

Le président d’extrême droite Jair Bolsonaro a pris lors de ses cinq premiers mois à la tête du Brésil des mesures qui menacent les droits de l’homme, a dénoncé Amnesty International dans un rapport publié mardi 21 mai.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com