Les étudiants africains craignent d’avoir perdu un an à cause du Covid

Pour beaucoup d’étudiants africains, le télé-enseignement imposé par la pandémie de Covid a vite atteint ses limites. Faute de disposer d’un ordinateur ou d’un accès à un internet performant, leur année a viré au casse-tête.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com