L’Espagne expulse 51 clandestins africains

L’agence européenne de garde-côtes Frontex a organisé lundi 17 février un nouveau vol “de rapatriement”, avec 51 migrants clandestins, entre l’île espagnole de Tenerife et la ville mauritanienne de Nouadhibou, a indiqué le site Internet du Défenseur du peuple espagnol.

Le contenu de cet article est réservé à nos abonnés. Connectez-vous ou contactez-nous pour un essai gratuit sans AUCUN ENGAGEMENT : contact@lejournaldudeveloppment.com
TAGS